Gaston

Français

BD occasion

BD occasion, Samouraï : Samouraï

Eberoni
Futuropolis

BD OCCASION. Album cartonné, 59 pages, impression couleur.

7,99 €

Ce produit vous rapporte 8 point(s) fidélité. 8 points = 0,08 €.

En stock
Expédié sous 48h

Caractéristiques

Samouraï 30.2 cm

16,25 €

24,5 x 1 x 30,2 cm 605 g

fut-alsamour

occasion

BD occasion, Samouraï : Samouraï © Futuropolis / Eberoni

ZOOM

Description

Dans un Paris futuriste et sous haute surveillance, un samouraï, furtif, glisse vers son destin... Hommage au film de Melville, Samouraï est un polar lascif et crépusculaire. Eberoni explore l'incandescence humaine, jusqu'à la faire exploser en images sublimes et subliminales ! Le livre d'Eberoni renvoie, bien sûr, comme un hommage, au Samouraï de Jean-Pierre Melville, dans lequel Alain Delon est un tueur professionnel, solitaire et silencieux. Si la trame du récit d'Eberoni emprunte parfois à celle du film de Melville, elle diverge sur bien d'autres points. Film noir et sacrificiel de Melville, polar lascif et crépusculaire d'Eberoni. Paris, en 2080. L'atmosphère est moite, un aigle plane dans le ciel. Une femme en bleu, lascive, rejette sa tête en arrière. Un homme sort de chez lui. Un sigle orne sa veste, comme une appartenance ancienne. On ne connaît que son nom de code: Samouraï. Il est seul, déambule dans la ville, de lubriques images subliminales envahissent son cortex. Se rappelle-t-il la femme en bleu? L'a-t-il aimée? Les enseignes éclaboussent de sexe la cité-lumière, désormais partiellement sous les eaux. Des signes mystérieux pullulent. Dans les officines cybernétiques, des vigiles surveillent, épient, suspectent. Volant un engin à air pulsé, Samouraï glisse au-dessus de l'asphalte, rejoint la zone immergée. C'est un ronin futuriste et décadent. Un tueur, solitaire et taiseux...Dans un Paris futuriste et sous haute surveillance, un samouraï, furtif, glisse vers son destin... Hommage au film de Melville, Samouraï est un polar lascif et crépusculaire. Eberoni explore l'incandescence humaine, jusqu'à la faire exploser en images sublimes et subliminales ! Le livre d'Eberoni renvoie, bien sûr, comme un hommage, au Samouraï de Jean-Pierre Melville, dans lequel Alain Delon est un tueur professionnel, solitaire et silencieux. Si la trame du récit d'Eberoni emprunte parfois à celle du film de Melville, elle diverge sur bien d'autres points. Film noir et sacrificiel de Melville, polar lascif et crépusculaire d'Eberoni. Paris, en 2080. L'atmosphère est moite, un aigle plane dans le ciel. Une femme en bleu, lascive, rejette sa tête en arrière. Un homme sort de chez lui. Un sigle orne sa veste, comme une appartenance ancienne. On ne connaît que son nom de code: Samouraï. Il est seul, déambule dans la ville, de lubriques images subliminales envahissent son cortex. Se rappelle-t-il la femme en bleu? L'a-t-il aimée? Les enseignes éclaboussent de sexe la cité-lumière, désormais partiellement sous les eaux. Des signes mystérieux pullulent. Dans les officines cybernétiques, des vigiles surveillent, épient, suspectent. Volant un engin à air pulsé, Samouraï glisse au-dessus de l'asphalte, rejoint la zone immergée. C'est un ronin futuriste et décadent. Un tueur, solitaire et taiseux...Dans un Paris futuriste et sous haute surveillance, un samouraï, furtif, glisse vers son destin... Hommage au film de Melville, Samouraï est un polar lascif et crépusculaire. Eberoni explore l'incandescence humaine, jusqu'à la faire exploser en images sublimes et subliminales ! Le livre d'Eberoni renvoie, bien sûr, comme un hommage, au Samouraï de Jean-Pierre Melville, dans lequel Alain Delon est un tueur professionnel, solitaire et silencieux. Si la trame du récit d'Eberoni emprunte parfois à celle du film de Melville, elle diverge sur bien d'autres points. Film noir et sacrificiel de Melville, polar lascif et crépusculaire d'Eberoni. Paris, en 2080. L'atmosphère est moite, un aigle plane dans le ciel. Une femme en bleu, lascive, rejette sa tête en arrière. Un homme sort de chez lui. Un sigle orne sa veste, comme une appartenance ancienne. On ne connaît que son nom de code: Samouraï. Il est seul, déambule dans la ville, de lubriques images subliminales envahissent son cortex. Se rappelle-t-il la femme en bleu? L'a-t-il aimée? Les enseignes éclaboussent de sexe la cité-lumière, désormais partiellement sous les eaux. Des signes mystérieux pullulent. Dans les officines cybernétiques, des vigiles surveillent, épient, suspectent. Volant un engin à air pulsé, Samouraï glisse au-dessus de l'asphalte, rejoint la zone immergée. C'est un ronin futuriste et décadent. Un tueur, solitaire et taiseux...Dans un Paris futuriste et sous haute surveillance, un samouraï, furtif, glisse vers son destin... Hommage au film de Melville, Samouraï est un polar lascif et crépusculaire. Eberoni explore l'incandescence humaine, jusqu'à la faire exploser en images sublimes et subliminales ! Le livre d'Eberoni renvoie, bien sûr, comme un hommage, au Samouraï de Jean-Pierre Melville, dans lequel Alain Delon est un tueur professionnel, solitaire et silencieux. Si la trame du récit d'Eberoni emprunte parfois à celle du film de Melville, elle diverge sur bien d'autres points. Film noir et sacrificiel de Melville, polar lascif et crépusculaire d'Eberoni. Paris, en 2080. L'atmosphère est moite, un aigle plane dans le ciel. Une femme en bleu, lascive, rejette sa tête en arrière. Un homme sort de chez lui. Un sigle orne sa veste, comme une appartenance ancienne. On ne connaît que son nom de code: Samouraï. Il est seul, déambule dans la ville, de lubriques images subliminales envahissent son cortex. Se rappelle-t-il la femme en bleu? L'a-t-il aimée? Les enseignes éclaboussent de sexe la cité-lumière, désormais partiellement sous les eaux. Des signes mystérieux pullulent. Dans les officines cybernétiques, des vigiles surveillent, épient, suspectent. Volant un engin à air pulsé, Samouraï glisse au-dessus de l'asphalte, rejoint la zone immergée. C'est un ronin futuriste et décadent. Un tueur, solitaire et taiseux...Dans un Paris futuriste et sous haute surveillance, un samouraï, furtif, glisse vers son destin... Hommage au film de Melville, Samouraï est un polar lascif et crépusculaire. Eberoni explore l'incandescence humaine, jusqu'à la faire exploser en images sublimes et subliminales ! Le livre d'Eberoni renvoie, bien sûr, comme un hommage, au Samouraï de Jean-Pierre Melville, dans lequel Alain Delon est un tueur professionnel, solitaire et silencieux. Si la trame du récit d'Eberoni emprunte parfois à celle du film de Melville, elle diverge sur bien d'autres points. Film noir et sacrificiel de Melville, polar lascif et crépusculaire d'Eberoni. Paris, en 2080. L'atmosphère est moite, un aigle plane dans le ciel. Une femme en bleu, lascive, rejette sa tête en arrière. Un homme sort de chez lui. Un sigle orne sa veste, comme une appartenance ancienne. On ne connaît que son nom de code: Samouraï. Il est seul, déambule dans la ville, de lubriques images subliminales envahissent son cortex. Se rappelle-t-il la femme en bleu? L'a-t-il aimée? Les enseignes éclaboussent de sexe la cité-lumière, désormais partiellement sous les eaux. Des signes mystérieux pullulent. Dans les officines cybernétiques, des vigiles surveillent, épient, suspectent. Volant un engin à air pulsé, Samouraï glisse au-dessus de l'asphalte, rejoint la zone immergée. C'est un ronin futuriste et décadent. Un tueur, solitaire et taiseux...

Dans la même série / même auteur